Moose Project > les objectifs

Objectifs

 

MOOSE est un système d’observations multi-plateformes et multi-sites, destiné à suivre de façon synoptique l’évolution du bassin nord-occidental de la Méditerranée (mer Ligure, golfe du Lion, bassin Provençal) dans le contexte des changements globaux (climatique et d’origine anthropique). Il s’agit en particulier de mesurer sa variabilité, les grandes tendances et les anomalies sur le long terme caractérisant l’évolution de cette région marine dont le périmètre a été également retenu comme sous-région par la Directive Cadre Stratégie des Milieux Marins (DCSMM). Le but de MOOSE est aussi de renseigner certaines structures et certains processus peu, ou mal étudiés, et dont le rôle dans les interactions physique/géochimie/biologie est fortement pressenti (variabilité des structures de communautés sur des échelles de temps allant de la saison au décennal, saisonnalité des activités à méso-échelle et leur influence sur les propriétés biogéochimiques des systèmes, variabilité générale des processus affectant le continuum côte-large, etc…).

En savoir plus


Ce réseau combine des observatoires eulériens et des plates-formes mobiles autonomes pour

  • observer l’évolution à long terme  de la mer Méditerranée dans le contexte du changement climatique et des pressions anthropiques
  • détecter et identifier les anomalies environnementales à long terme

5 thèmes principaux ont été retenus et structurés en workpackages:

WP1: Hydrodynamique et circulation des masse d’eau

WP2: Cycles biogéochimiques

WP3: Communautés biologiques et biodiversité  

WP4 Apports fluviatiles  

WP5 dépôts atmosphériques

Le premiers objectifs de MOOSE sont:

 1. Pérenniser les séries temporelles existantes quand elles sont pertinentes et d’en proposer de nouvelles, seul outil pour observer les évolutions aux différentes échelles temporelles (événementielle, saisonnière à décennale) sur le climat, la biogéochimie et l’écologie.

2. Accentuer le flot de données temps réel afin de mieux contraindre les modèles océan-production primaire et ceux liés à l’océanographie opérationnelle.

3. Mettre en oeuvre des moyens de mesures modernes et automatisées pour une observation économiquement viable, adaptée aux objectifs scientifiques et opérationnels.

4. Répondre à la demande sociétale en mettant en œuvre les moyens nécessaires pour définir des indicateurs pertinents (réchauffement, acidification, cycles biogéochimiques, contaminants, structure des communautés)

Ces objectifs sont largement partagés par les observatoires similaires que l’Espagne, l’Italie et la Grèce ont mis en place ces dernières années dans leur zone d’intérêt économique. La coordination de ces observatoires, et leur extension à d’autres zones clef, notamment dans le Sud et l’Est du Bassin de Méditerranéen sont les enjeux de demain pour disposer des données permettant une vision globale de l’écosystème Méditerranéen à même d’assurer sa préservation, sa gestion dans un contexte de pressions climatiques et anthropiques croissantes.

Les résultats escomptés concernent les points suivants:

  • Amélioration de la connaissance des échelles de temps et de la variabilité interannuelle de la convection océanique et des plongées d’eau dense côtière et leurs impacts sur les flux de matières particulaires.
  • Mise en évidence des processus de formation d’eau dense et de leur rôle dans la modification progressive des eaux profondes en Méditerranée Nord-Occidentale.
  • Caractérisation de la variabilité saisonnière du Courant Nord et description fine de la structure des tourbillons et des processus de sub-mésoéchelle impliqués dans le mélange des masses d’eaux du bassin.
  • Processus et bilan d’échanges côte-large (couplage observation/modélisation).
  • Nouvelles évaluations des apports de matières particulaires et dissoutes par les fleuves en prenant en compte les épisodes de crues.
  • Mise en évidence de l’impact de ces apports en mer sur la qualité des eaux côtières et variabilité particulaire

De plus, le flux de données en temps réel engendré par les opérations MOOSE st aussi essentiel pour l’océanographie opérationnelle dont les produits (analyses, prévisions, …) sont devenus indispensables pour la recherche et les activités de gestion du milieu. Enfin, avec l’aide des modèles, MOOSE doit apporter les données indispensables à l’établissement de scénarios “du futur” qui permettront d’explorer l’évolution de la Méditerranée en réponse au changement climatique et aux pressions anthropiques, permettant ainsi de proposer des adaptations.