Moose Project > Biodiversité

Les impacts des changements climatiques et de la pression anthropique sur les écosystèmes marins méditerranéens risque d’occasionner des modifications majeures de la biodiversité, de la structure et du fonctionnement des écosystèmes marins ce qui, de façon ultime, peut altérer la qualité des ressources et bouleverser les usages (pêcheries).

L’objectif dans MOOSE est de mettre en place un suivi systématique des communautés planctoniques end–to–end (des virus au zooplancton), incluant les communautés procaryotes, le phytoplancton, le micro– et le méso–zooplancton, en relation avec les paramètres environnementaux afin de fournir une vision globale de l’évolution de leur biodiversité, et in fine, des conséquences sur les fonctionnements biogéochimique et trophique de l’écosystème pélagique.

Les suivis temporels  et spatiaux comportent des données quantitatives (abondances, spectre de tailles, biovolumes) et qualitatives (biodiversité par groupes taxonomiques), facilement associables aux bases de données des paramètres physiques, chimiques et biologiques.

Avancées :

Standardisation des protocoles : les prélèvements au filet (type, maille) et les traitements des échantillons (zooscan, flowcam, loupe binoculaire) suivent des protocoles identiques pour les différentes stations et pour le suivi MOOSE-GE.

Les paramètres de base et produits (spectres d’abondances, biovolumes, grands groupes fonctionnels) ont été précisés et appliqués sur l’ensemble des campagnes MOOSE, suivis mensuels et campagnes annuelles.

En savoir plus