Moose Project > Les motivations

MOTIVATIONS

Le bassin méditerranéen pris dans son ensemble, i.e. incluant ses mers et ses surfaces continentales adjacentes, subit des pressions anthropiques croissantes et est considéré comme un des « hot spots » du changement climatique (réchauffement et assèchement) et de la biodiversité. Il est aujourd’hui devenu un environnement menacé tant du point de vue de ses équilibres écologiques que de ses ressources exploitables et des systèmes hydriques qui le font vivre, sous les pressions climatiques et anthropiques liées au réchauffement climatique, à la montée de la mer, à la circulation thermohaline, aux événements extrêmes (précipitations intenses, sècheresse), à l’urbanisation, au tourisme, au trafic maritime, à la surpêche et aux pollutions.

En savoir plus

Les objectifs scientifiques de chaque suivi mis en place (hydrologie et hydrodynamique, cycle de la matière et des contaminants, biodiversité pélagique) sous‐tendent la nature et la fréquence des observations et les plateformes utilisées pour les réaliser. Le réseau s’est surtout attaché à assurer l’acquisition de manière pérenne de bons descripteurs, c’est-à-dire des paramètres environnementaux dits de base, caractéristiques des milieux étudiés. Le programme s’est donc appuyé sur des techniques et procédures éprouvées en s’attachant 1) à ce qu’elles soient appliquées de manière homogène sur l’ensemble des sites observés et par l’ensemble des partenaires, 2) en favorisant les analyses mutualisées et 3) en préparant des protocoles communs de collecte et d’analyses.